Google+ Badge

mardi 6 août 2013

Guerre 1914-1918: Mobilisation en France

Le site familial est construit sur une base Wordpress dans laquelle j’ai inclus la partie généalogique grâce au logiciel TNG Genealogy. Dans les nombreux rapports proposés, plus ou moins utiles, nous pouvons obtenir la liste des poilus, ou soldats, ayant participé à la première guerre mondiale de 1914 à 1918.

billard baltyde


Les paramètres d’inclusion des fiches généalogiques individuelles comprennent, entre autre, l’âge en 1914 et l’âge en 1918 de tous les hommes ayant vécu durant cette période.
C’est là que se pose le problème...
A partir et jusqu’à quel âge était-on susceptible d’aller faire un tour dans les tranchées ?

Voici le résumé de  la littérature pour la France:


D'août 1914 à novembre 1918, la France mobilisa 8 700 000 soldats et marins, comprenant 33 classes d'âge, soit celles des hommes de 48-50 ans ans (classe 1886) à 20 ans (classe 1919).
Il faut savoir que la «classe» correspond à l’âge de 20 ans.

En août 1914 les 15 classes 1896 à 1910 (donc des hommes de 24 à 38 ans) sont mobilisées. Au total, 3 877 000 hommes sont sous les drapeaux en août 1914, sur une population de 38 millions d'habitants, formant 94 divisions : 47 d'active (chacune de 17 286 hommes), 25 de réserve, 12 territoriale et 10 de cavalerie.
De septembre à décembre 1914, c'est au tour des 4 classes antérieures 1892 à 1895 (hommes de 39 à 42 ans).
En décembre 1914, incorporation par anticipation de la classe 1915.
De mars à avril 1915, ce sont les classes 1889 à 1891 (hommes de 43 à 45 ans).
En avril 1915, incorporation par anticipation de la classe 1916.
En janvier 1916, incorporation par anticipation de la classe 1917.
En avril et mai 1917, incorporation par anticipation de la classe 1918.
En avril 1918, incorporation par anticipation de la classe 1919.

Il ne faut pas oublier  les 71 000 engagés volontaires, qui,  soit devancent l'appel (le record est à 15 ans),  soit sont étrangers (ces derniers sont 26 000 en 1914).

Ces hommes ont été incorporés dans:

L’armée d'active : 20 à 23 ans
et sa réserve: 24 à 35 ans
L'armée territoriale: 35 à 41 ans
et sa réserve: 41à 48 ans.

Par contre quelques aménagements ont été observés pendant les 4 années de guerre.

Selon la loi de mobilisation de 1905 partiellement modifiée par celle de 1913, il n'y a aucune dispense pour les hommes mariés,avec ou sans enfant(s). C'est ce qu'on appelle alors "l'égalité de l'impôt du sang".

Seuls les pères de familles nombreuses bénéficient de quelques "privilèges" à la mobilisation (article 48 de la loi de mobilisation de 1905):

Les réservistes de l'armée d'active (24 à 35 ans) pères de 4 enfants vivants passent de droit et définitivement dans l'armée territoriale (ils sont donc affectés dans l'arrière front avec des hommes de 35-41 ans).

Les pères de 6 enfants vivants passent de droit dans la réserve de l'armée territoriale (encore plus préservés du danger).

Mais face au caractère meurtrier du conflit, face à la multiplication d'orphelins et aux protestations des épouses de mobilisés, face à l'angoisse du vide éducatif laissé par des pères morts au front, le pouvoir a mis en place une législation et une réglementation plus favorables aux mobilisés, pères de famille. Il ne s'agissait pas de les démobiliser - car il y a une crise des effectifs- mais de les affecter prioritairement dans les services les moins exposés des différentes armes de l'armée française.

Serge Billard-Baltyde